Partagez ce contenu

Le magazine particuliers

Faites des économies… d’énergie !

Réaliser les travaux adéquats dans votre logement peut vous permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie. Une démarche aussi intéressante pour votre portefeuille que pour la planète ! Pour vous y mettre, il y a deux étapes-clés à respecter.

Imprimer cet article

Etape 1 : Réalisez un audit énergétique

Pas question de vous lancer à l’aveuglette ! La première chose à faire avant de vous lancer dans des travaux d’économie d’énergie est de faire réaliser un audit énergétique.

Il s’agit du diagnostic complet de votre logement  : isolation, étanchéité, ventilation, système de chauffage et de production d’eau chaude. Le professionnel diagnostiqueur analyse toutes les données et vous dresse sa liste de recommandations des travaux à effectuer pour optimiser l’empreinte énergétique de votre logement. Cela vous aidera à établir des priorités entre les différents travaux d’économie d’énergie à effectuer.

Etape 2 : Etablissez un devis des travaux d’économie d’énergie à réaliser

Une fois dressée la liste des travaux d’économie d’énergie à réaliser, faites faire des devis pour établir votre budget et choisir votre artisan. On recommande généralement de faire 3 devis avant de faire son choix. Pensez aussi à demander des devis les plus détaillés possible, sans vous contenter du montant global des travaux d’économie d’énergie.

Bon à savoir
Ce diagnostic est également obligatoire pour bénéficier de certaines aides financières à l’économie d’énergie, comme l’Eco-Prêt à Taux Zéro ou le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE), il vous faudra faire appel à des artisans certifiés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Pour trouver un professionnel agréé, vous pouvez vous rendre dans la rubrique « je prends contact avec un conseiller » du site de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Ces artisans RGE sont aussi listés dans un annuaire disponible sur le site Rénovation Info Service.

© Uni-éditions – mai 2015

Eco-PTZ  : Dans le cadre de la réglementation de l’éco-prêt à taux zéro en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. S’agissant de prêts destinés à financer uniquement des travaux, le prêt prendra la forme d’un prêt immobilier ou d’un prêt à la consommation en fonction de la nature de la garantie demandée par votre Caisse régionale. Pour un prêt immobilier, vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. Pour un prêt à la consommation, vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

CITE  : Selon l’article 200 quater du Code général des impôts, dont la liste est fixée à l’article 18 bis de l’annexe IV du même code. Les dépenses d’acquisition d’équipements, de matériaux ou d’appareils d’économies d’énergie peuvent ouvrir droit à un crédit d’impôt dans les conditions de la réglementation fiscale en vigueur.

Imprimer cet article